Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Autiste et gay ?

Une étude suédoise récente, nous rapporte le Monde, souligne que les facteurs environnementaux jouent un rôle plus important qu'on ne le supposait dans l'apparition de l'autisme.

Les chercheurs disent avoir été surpris de découvrir que l'hérédité pesait pour environ 50 %, c'est à dire bien moins que des estimations précédentes de 80 à 90 %, selon un article publié dans le Journal of the American Medical Association. Voilà qui, si l'on consent à remplacer le mot autisme par celui d'homosexualité, nous rappelle fort les conclusions si décriées du professeur hollandais Swaab, et la part génétique, même réduite à 50%, est impressionnante.

Les enfants ayant un frère ou une sœur atteint d'autisme sont dix fois plus susceptibles de développer eux-mêmes l'autisme ; trois fois s'ils ont un demi-frère ou une demi-sœur ; et deux fois s'ils ont un cousin atteint d'autisme.

Quel est le rapport avec l'homosexualité ? Eh bien on observe des altérations du hasard très comparables, mais surtout le rapport entre homosexualité et certaines formes d'autisme est en train de retenir sérieusement l'attention des chercheurs.

Quel est l'intérêt de tout cela ? Le pourcentage relatif de l'environnement et de l'hérédité a peu d'intérêt en effet, sauf s'il s'agit de prouver une bonne que les homosexuels ne choisissent pas leur orientation. Et là, vu le nombre de pays qui criminalisent une disposition probablement héritée à la naissance à 90 %, il y a une certaine urgence.

Partager cet article

Repost 0