Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le syndrome du Petit dernier

L'un des principaux reproches que l'on adresse aux études statistiques portant sur un échantillon réduit de population est qu'elles ne sont pas reproductibles et qu'elles se contredisent d'une année à l'autre. En matière d'homosexualité, on a au moins un exemple contraire, celui des fratries nombreuses. En gros, plus vous avez de grands frères, plus votre probabilité d' "en être" est forte.

" Ray Blanchard, chercheur à l’université de Toronto, a observé dans plus de dix études différentes portant sur plus de 10 000 participants que les hommes homosexuels avaient en moyenne plus de grands frères (0.79) que les hommes hétérosexuels (0.62). Ces résultats ont été répliqués dans différents pays et par des investigateurs indépendants (Camperio-Ciani, Corna, & Capiluppi, 2004 ; Williams et al., 2000). L’association statistique est telle qu’on peut estimer que, s’il existe un lien causal entre les deux variables, chaque grand frère augmente la probabilité pour un homme d’être homosexuel de 33 %"

Partager cet article

Repost 0