Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La liberté du regard

Les théoriciens du Genre croient qu'on peut réveiller n'importe quelle sexualité à n'importe quel âge avec une éducation ou une expérience appropriées. Il demeure que certaines personnes, qu'on appelle, avec beaucoup de légèreté des femmes, ont des chromosomes XX et d'autres qu'on appelle plutôt des hommes, des XY, à la naissance, et même parfois des XYY . Personne n'en décide autrement.

Ensuite il y a la question de l'orientation et de la préférence. Les Ames douces, les homosexuels, subissent pour la plupart une orientation, comme le tournesol subit l'instinct qui le porte à s'orienter vers la lumière. Les homos suivent leur propre instinct, qui n'est pas le même que celui de leur entourage. Si le tournesol n'a pas de préférence, les théoriciens du genre, eux, visiblement en ont une à son sujet. Ils préfèrent une vision volontariste, immodeste et crâneuse de la vie humaine, où chacun serre les dents, décide de sa couleur, même les albinos, et de son destin, même les culs-de-jatte. Ce n'est pas raisonnable. Les neuf dixièmes des gens sur la terre ne décident de rien. Sauf, à la rigueur, du regard qu'ils portent sur eux-mêmes.

"Justement", disent les partisans du Genre, nous voudrions qu'ils en changent!

S'ils ne décident plus du regard qu'ils portent sur eux-mêmes, que leur reste t-il ?

Partager cet article

Repost 0