Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a quelques mois on prétendait que le Pentagone avait commandé et obtenu un rapport psychologique sur Poutine, rapport dont rien n'indique qu'il n'existe pas et qui semblait conclure à la bisexualité, taciturne, froide, de type Asperger, du dirigeant russe, et rien n'indique non plus qu'elle est une invention pure et simple.

Une bisexualité taciturne de type Asperger s'est toujours mélangée avec l'exercice du pouvoir, et si le Pentagone voulait dégrader l'image de Poutine en tant que dirigeant du plus vaste pays de la terre, il s'est planté historiquement. Les meneurs les plus déterminés, les plus concentrés sur leur tâche, les plus intrépides diplomatiquement et militairement, ont souvent appartenu à cette catégorie dans l'histoire. Pour prendre un exemple proche de Washington, citons Howard Hughes, qui a été l'âme de la défense américaine en même temps qu'un obsédé bisexuel manipulateur. Mais aussi Edgar Hoover, Frédéric de Prusse, Eugène de Savoie, le duc de Vendôme et tant d'autres qui fraternisaient avec leurs hommes, qui étaient des joueurs d'échecs, des calculateurs infatigables . Le Pentagone a trouvé malin d'essayer de discréditer par ce moyen la psychologie de Poutine en tant que gouvernant, en vérité il fait le contraire et le place au rang d'Alexandre le Grand ce qui ne risque pas d'arriver à ce bon gros hétéro de François Hollande.

Partager cet article

Repost 0